Actualités

Traitement /

"Les termites grignotent la ville"Charpenet 1951 "

Implantée à Montauban, la société Charpenet, certifiée CTBA+, a enregistré en 2018 une augmentation du nombre de traitements effectués contre les termites dans la cité d'Ingres.

"Les termites grignotent la ville""Les termites restent plus gourmands que jamais"

Montauban parasité, Montauban troué, Montauban termité ? «Le sujet est tabou pour des raisons financières, explique Eric Bardet, dont le cabinet réalise environ 350 expertises termites par an dans le Tarn-et-Garonne. Quand un immeuble est termité, même s’il a été traité, le prix est revu souvent à la baisse. Et puis, une termitière fait la taille en moyenne d’un terrain de football. Les immeubles voisins de la rue, du quartier sont concernés. Dans ces conditions, tout le monde préfère se taire !» Eric Bardet est l’un des plus anciens diagnostiqueurs sur la place de Montauban. Il a créé son cabinet voilà 18 ans. L’an dernier, il a enregistré une dizaine de diagnostics positifs aux termites, rien que sur Montauban.

Depuis un arrêté préfectoral de juillet 2000, Le Tarn-et-Garonne est déclaré totalement termité. Avant toute vente, les propriétaires sont tenus de réaliser un diagnostic, d’une validité de six mois. Ils doivent également signaler les petites bêtes à la mairie. Des mesures s’appliquent aussi sur les cas de constructions ou d’aménagements neufs.

"Les termites grignotent la ville"Les pièges mieux que le chimique

Les traitements les plus utilisés sont des répulsifs. Ils consistent à créer par injection une barrière chimique autour de l’immeuble ou d’une maison. Mais dès que le traitement n’est plus actif, le termite revient. Je dois faire une dizaine de diagnostics positifs aux termites par an», indique Gilles Bin, de GD Habitat.

"Les termites grignotent la ville"Attention aux entourloupes, aux faux experts

Implantée à Montauban, la société Charpenet, certifiée CTBA+, a enregistré en 2018 une augmentation du nombre de traitements effectués contre les termites dans la cité d’Ingres.

«L’activité est toujours soutenue. Nous faisons aujourd’hui, plus de traitement par piège que chimique par injection. Le piège permet d’éliminer à proprement parler l’ensemble de la colonie de termites de la zone traitée (cela pouvant inclure le terrain en plus du bâtiment), sans risque pour la santé des occupants de la maison, puisque les produits utilisés n’agissent que sur la mue des termites», explique Michel Bordenace-Montesquieu, responsable de l’agence Toulouse-Montauban.

Selon les professionnels, il faut compter entre 3 000 et 4 000 € le traitement pour une maison standard.

Attention aussi aux entourloupes qui sont légion dans ce domaine, aux faux experts et aux entreprises qui contrôles «gratis.» En cas de doute, n’hésitez pas à demander tous les justificatifs et certificats.

Source : La dépêche du Midi