F.A.Q
Isolation des combles - Quels sont les différents types d'isolant pour ses combles ?-

Il existe plusieurs types d’isolant, afin de convenir à l’ensemble des constructions possiblement réalisables. Ainsi, au moment de vous accompagner dans votre projet, nous vous orienterons soit vers la laine de verre, soit la laine de roche, soit la fibre de bois, soit enfin la ouate de cellulose.

Lorsqu’il s’agit des combles perdus, il est important d’avoir un niveau de résistance thermique (R) minimal, afin de bénéficier du crédit d’impôt. Ainsi, pour les combles perdus, il faut au minimum R = 7 m2. K/W de résistance, quel que soit l’isolant.

L’isolation des combles permet une réelle économie d’énergie et plus de confort. En effet, l’isolant conserve l’hiver la chaleur à l’intérieur de la maison. Et en été, ce même isolant empêche la chaleur de rentrer.

Isoler sa demeure est une bonne chose. Le problème, c’est que cela peut la confiner, surtout s’il y a une baisse du renouvellement de l’air. Une situation qui entraîne par la suite une saturation de ce même air intérieur et qui le rend humide. Grâce à une bonne ventilation, la société CHARPENET peut résoudre ce problème.

De nombreux insectes peuvent s’attaquer au bois. Mais les plus communs sont les vrillettes et les capricornes. Les lyctus et les hesperophanes sont aussi capables d’attaquer vos structures.

Oui. En effet, la société CHARPENET, fondée en 1951, a pu compter sur une certification attestant de son expertise en la matière. Une reconnaissance de notre travail qui a su perdurer dans le temps, cette certification durant depuis plus de 30 ans, sans discontinuer. Nous avons d’ailleurs reçu en 2018 un trophée de la part du Centre Technique du Bois.

Il est possible de traiter les bois intérieurs à chaud ou à l’aide de micro-ondes. La société CHARPENET est parmi les seules en France à proposer ce genre de techniques. Cela permet également de préserver les bois peints ou lasurés, afin de garder leur aspect intact.

Lorsque vous nettoyez votre toiture, il est important d’appliquer un hydrofuge. Ce produit permet en effet de parfaire la finition du nettoyage, en pérennisant la toiture. L’hydrofuge empêche ainsi l’eau de s’infiltrer de nouveau dans votre bâtisse et les pollutions vertes (mousses, champignons, …) de revenir.

Pour permettre à votre toit de retrouver sa beauté d’antan, il existe des peintures de toit performantes. Une fois nettoyée, votre toiture peut être peinte à l’aide d’un hydrofuge, afin de recolorer vos tuiles à l’aide de la couleur que vous souhaitez.

Grâce à des équipements spécifiques, nos équipes d’intervention sont en mesure d’appliquer en toute sécurité les produits nécessaires au nettoyage de votre toiture depuis le sol.

Lorsqu’il s’agit d’une isolation par projection thermique, il est important d’avoir un niveau de résistance thermique (R) minimal, afin de bénéficier du crédit d’impôt. Ainsi, pour cette technique d’isolation par projection thermique, il faut au minimum R = 3 m2. K/W de résistance, quel que soit l’isolant.

Il est important de savoir que le sol peut représenter jusqu’à 10% des déperditions énergétiques dans une maison mal isolée. C’est pourquoi il est nécessaire d’isoler votre sol, afin d’empêcher durablement cette déperdition.

Si vous souhaitez aménager vos combles, il est important de connaître leur nature. Car de leurs caractéristiques dépendra le matériau utilisé. Ainsi, nos équipes peuvent utiliser soit des rouleaux de laine de roche, soit des panneaux de fibre de bois, soit des rouleaux de laine de verre. Chacun de ces matériaux ayant ses propres propriétés thermiques et acoustiques.

Lorsqu’il s’agit d’un aménagement des combles, il est important d’avoir un niveau de résistance thermique (R) minimal, afin de bénéficier du crédit d’impôt. Ainsi, pour l’aménagement des combles, il faut au minimum R = 6 m2. K/W de résistance, quel que soit l’isolant, et des murs au minimum R = 3,75 K/W de résistance.

Nos équipes d’intervention accompagnent de façon personnalisée chacun de nos clients. Ainsi, selon la nature de votre menuiserie, nous privilégierons soit le PVC, soit l’aluminium.

Qui dit nouvelles fenêtres, dit isolation restaurée. Or, une isolation trop importante peut entraîner le confinement de votre maison et une baisse du renouvellement de l’air. Une situation qui peut causer une saturation de ce même air intérieur. Une humidité s’ensuivra certainement, avec l’apparition de condensation, de moisissures et de mérules (champignons). Seule une bonne ventilation peut venir à bout de ce genre de problème.

Si des traces rouges apparaissent sur votre façade, c’est que des algues rouges viennent de s’y installer. Généralement, ces intrus se développent surtout sur les façades victimes d’intempéries ou d’excès d’humidité : coulures, débords de toit, gouttières, …

Comme pour une toiture, l’hydrofuge empêche la fixation des saletés et des algues rouges. Cette technique préventive permet également d’entretenir cette propreté obtenue suite au nettoyage.

Les remontées capillaires sont provoquées par l’humidité. Une situation alarmante qui peut par ailleurs entraîner des complications au niveau de votre santé : asthmes et toux notamment.

Les remontées capillaires provoquent de nombreux désagréments : moisissures, écaillement des peintures ou des revêtements des murs (même extérieurs : enduits, crépis). Ces désagréments vous amènent d’ailleurs à effectuer des travaux à répétition.

Les remontées capillaires sont dues à une migration naturelle de l’humidité contenue dans le sol, qui gagne peu à peu les niveaux bas des murs des bâtiments. A l’image du café qui monte progressivement au contact d’un morceau de sucre.

Les sources d’humidité dans l’air peuvent soit provenir de l’extérieur (air, souterrain), soit de l’intérieur (vapeur d’eau, eau liquide).

L’humidité peut entraîner des complications au niveau de votre santé : asthmes et toux notamment.

Non, les VMC ne sont plus aussi efficaces qu’auparavant. En effet, étant fabriquées sur des normes datant de 1983, elles sont de moins en moins capables de convenir aux nouvelles normes d’isolation.

Le système Sentri-Tech implique la mise en place de pièges, afin de détruire durablement la colonie de termites. Dans le cas d’un traitement chimique, les termites ne sont que temporairement repoussés.

L’élimination des termites est effectivement garantie. En cas de réinfestation, nos équipes retraitent et rechargent les pièges de façon active gratuitement.

Le système Sentri-Tech fonctionne à l’aide d’un poison placé dans les pièges, qui agit à retardement et qui bloque la mue des termites. Un effet à retardement qui empêche les termites contaminés de faire le lien entre la nourriture empoisonnée et leur mort. Une solution infaisable avec les traitements chimiques, les termites mourantes prévenant à l’inverse leurs congénères en émettant des phéromones de danger.

Une mérule, si on ne l’empêche pas, ne s’arrêtera pas de grandir. Comme sa nourriture est la cellulose, elle peut aller jusqu’à détruire une maison. Plus généralement, elle peut engloutir un parquet, les solives d’un étage ou un meuble.

Le plus important est de traiter la source d’humidité. Traiter la mérule n’est pas suffisant. En effet, si la source du problème n’est pas traité, la mérule réapparaitra.

La mérule est un des traitements les plus complexes à maitriser et peut s’avérer catastrophique s’il n’est pas maitrisé. Les entreprises certifiées par le Centre Technique de Bois doivent suivre un protocole strict qui permet d’avoir une garantie sur la destruction du champignon