Traitement des remontées capillaires

Traitement des remontées capillaires : protégez et améliorer votre habitat ou votre résidence avec la société CHARPENET.

Grâce à notre expertise dans le traitement des remontées capillaires, nous sommes en mesure d’aider de façon personnalisée les particuliers victimes d'humidité. Et ce, qu'ils habitent dans la Nièvre, le Gers, la Haute-Garonne, le Tarn-et-Garonne ou encore le Lot-et-Garonne.

Traitement des remontées capillaires, en traitant le problème à la source

Le traitement des remontées capillaires intervient, lorsque vos infrastructures souffrent d’une dégradation liée à l’humidité. Une dégradation qui peut d’ailleurs s’installer très rapidement et se transformer en moisissure. C’est pourquoi il faut impérativement assécher les murs de votre maison. L’ampleur des remontées capillaires dépend des conditions hydrogéologiques locales et de la constitution de votre mur. Et ce, que vous soyez dans la Nièvre, le Gers, la Haute-Garonne, le Lot-et-Garonne ou encore le Tarn-et-Garonne. Cependant, il est possible que l’origine de votre humidité soit due à autre chose qu’une remontée capillaire : infiltrations d’eau accidentelles, rejaillissement de l’eau pluviale ou ventilation insuffisante. Un diagnostic sur place est indispensable afin de préconiser la bonne solution.

Traitement des remontées capillaires, Qu'est-ce qu'une remontée capillaire ?

On reconnait une remontée capillaire par les taches d’humidité qui partent du bas des murs et dont le haut forme une vague, semblable à une fréquence d’onde électrique. La remontée capillaire est due aux mouvements d’eau souterrains. Les molécules d’eau remontent par les capillaires du sol. Sur son chemin, l’eau se charge en sels (nitrates et sulfates). Elle est ensuite soumise aux différences de champs électriques avec, d’un côté, celui provoqué par le mouvement d’eau du sol et de l’autre, celui contenu dans les murs de la maison. L’eau remonte ensuite dans le mur pour s’échapper en s’évaporant, laissant souvent derrière elle du salpêtre.

Traitement des remontées capillaires, Conséquence sur la maison et ses habitants

Le traitement des remontées capillaires permet de résoudre les problèmes suivants : décollement des revêtements (papiers peints), cloquage des enduits, salpêtre, voire l’apparition d’une mérule (souvent derrière un meuble ou sous un parquet). Mais également les problèmes de qualité de l’air, d’asthme, de toux sèche ou encore de développement de bactéries. Nos équipes interviennent donc rapidement, pour vous permettre de vous débarrasser de ces nuisances, que vous soyez dans la Nièvre, le Gers, la Haute-Garonne, le Tarn-et-Garonne ou le Lot-et-Garonne.

Traitement des remontées capillaires, Comment les traiter sur le long terme ?

Expert en humidité depuis 1970, la société CHARPENET a opté pour un procédé naturel, afin de traiter convenablement vos problèmes de remontées capillaires. Et ce, afin d’assainir l’ensemble de vos murs et de vos sols. Le boitier EVO inverseur de polarité agit comme une antenne : il capte la fréquence et la renvoie en décalé afin d’annuler la remontée. Ce procédé ne nécessite pas de travaux majeurs ni de branchements électriques. L’autre procédé est celui de l’injection d’une résine qui bloque la remontée d’eau. Cette résine forme une barrière continue sur la longueur d’un mur et permet de traiter une petite partie d’un mur.

F.A.Q
Quelles sont les conséquences sur la santé ?-

Les remontées capillaires sont provoquées par l’humidité. Une situation alarmante qui peut par ailleurs entraîner des complications au niveau de votre santé : asthmes et toux notamment.

Les remontées capillaires provoquent de nombreux désagréments : moisissures, écaillement des peintures ou des revêtements des murs (même extérieurs : enduits, crépis). Ces désagréments vous amènent d’ailleurs à effectuer des travaux à répétition.

Les remontées capillaires sont dues à une migration naturelle de l’humidité contenue dans le sol, qui gagne peu à peu les niveaux bas des murs des bâtiments. A l’image du café qui monte progressivement au contact d’un morceau de sucre.